Rudi Vervoort au «Soir»: «C’est couillon d’être loyal? Non!»

Rudi Vervoort, un tantinet remonté, défend le compromis sur le plan de relance.
Rudi Vervoort, un tantinet remonté, défend le compromis sur le plan de relance. - Pierre-Yves Thienpont.

ENTRETIEN

Bruxelles, grande perdante de la répartition des fonds européens pour la relance ? Quatre jours après l’accord et quelques minutes avant d’aller s’expliquer, en séance plénière, au Parlement régional, Rudi Vervoort livre sa lecture des chiffres (395 millions pour sa Région). Le ton du ministre-président bruxellois (PS) est (inhabituellement) ferme. La raison fuse très vite dans l’entretien : « Ce débat est lamentable : on doit justifier des éléments de négociation parce que quelqu’un a cru intelligent de dire que Bruxelles aurait dû avoir plus. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct