Vaccination: «La stratégie ne change pas, c’est juste le timing»

Carole Schirvel: «On ne connaît pas l’efficacité résiduelle à long terme de ce vaccin, on ne sait pas comment le virus va muter.»
Carole Schirvel: «On ne connaît pas l’efficacité résiduelle à long terme de ce vaccin, on ne sait pas comment le virus va muter.» - Pierre-Yves Thienpont.

L’annonce faite par Pfizer ce vendredi de nouveaux retards dans la livraison de son vaccin risque une fois encore de chambouler le planning de la campagne de vaccination. Car c’est bien la disponibilité des doses qui dicte le tempo. Elle ajoute une couche d’incertitude à un dossier qui n’en manque pas. Pas de quoi effrayer Carole Schirvel et Sabine Stordeur, qui ont appris à naviguer à vue. « Parfois, on nous dit qu’on change de stratégie. C’est faux, réagit Sabine Stordeur. Elle reste toujours la même. On avance en vaccinant en priorité les populations les plus vulnérables et celles en première ligne, c’est-à-dire les soignants. C’est le calendrier qui bouge. On doit essayer de louvoyer chaque jour pour avancer vers nos objectifs ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct