Mesures contre le coronavirus: «La tendance n’est pas au relâchement»

Sabine Stordeur: «Avoir un choc anaphylactique la première semaine, c’était notre hantise!»
Sabine Stordeur: «Avoir un choc anaphylactique la première semaine, c’était notre hantise!» - Pierre-Yves Thienpont.

Le prochain comité de concertation (Codeco) est toujours fixé au vendredi 22 janvier, même si la crainte autour du variant anglais pourrait provoquer une réunion anticipée. Cela ne devrait – théoriquement – pas empêcher les élus de discuter « assouplissements » à cette date. « Le Gems doit revenir avec des “phases de relaxations”  », détaille la commissaire corona, Carole Schirvel. Ce ne sont par contre pas les experts qui diront quand on peut rouvrir les coiffeurs. « On a mandaté le Gems le 7 janvier et, depuis, on voit que quelque chose se passe », avertit encore la commissaire. « Les décisions politiques d’ouverture se feront en fonction de la situation. Il faudra d’abord voir l’évolution des chiffres et le rapport du Risk Assesment Group (RAG) pour savoir si l’augmentation des contaminations est le résultat des voyages et des fêtes de fin d’année et si cela aura un effet sur les hospitalisations ou pas. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct