Autorisation de signes convictionnels dans l’enseignement supérieur: «Pas acceptable pour le MR», selon Bouchez

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez.
Le président du MR, Georges-Louis Bouchez. - Photo News

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a exprimé samedi sa ferme opposition à l’autorisation, dès la prochaine rentrée académique, de signes convictionnels -dont le port du voile- dans les établissements d’enseignement supérieur officiel organisés par Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE).

«Elle n’est pas acceptable pour le MR», a réagi le Montois, sur Twitter.

«Elle recrée de la tension inutile alors que la liberté des établissements fonctionne très bien dans les faits. Quel est le statut de cette sortie? », a lancé le président des réformateurs.

Selon Julien Nicaise, administrateur de WBE interrogé samedi dans la Libre et la DH, la décision a fait l’objet d’un récent et rapide «consensus» au sein conseil d’administration de WBE.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct