Des élections palestiniennes en 2021: des dates sont fixées mais le doute demeure…

A Ramallah, en Cisjordanie, le bâtiment du Conseil législatif palestinien, institution inutile depuis des années, incarne le blocage politique du sérail palestinien.
A Ramallah, en Cisjordanie, le bâtiment du Conseil législatif palestinien, institution inutile depuis des années, incarne le blocage politique du sérail palestinien. - AHMAD GHARABLI/AFP.

Des élections en Palestine ! Cette perspective a été soudain rendue plus tangible le 16 janvier dernier par une annonce du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas qui, pour la première fois depuis quinze ans, s’est même risqué à donner des deux dates précises : le 22 mai pour les législatives et le 31 juillet pour la présidentielle.

Les Palestiniens vivent toujours sous l’occupation militaire d’Israël. Ou, à Gaza, en état de siège, encerclé par Israël et l’Egypte. Des élections dans le cadre du « processus de paix » avaient pourtant eu lieu en 1996 (victoire de Yasser Arafat sacré président de l’AP et de son parti le Fatah), en 2005 (Abbas élu président) et en 2006 (les islamistes du Hamas battant le Fatah). Depuis lors, plus aucun scrutin n’a pu être organisé, Abbas continue à présider l’AP alors que le Hamas a pris le pouvoir Gaza et que le Fatah contrôle la Cisjordanie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct