Ouganda: la victoire de Museveni suscite plus de gêne que d’éloges

A court ou moyen terme, Yoweri Museveni pourrait être confronté au défi des jeunes générations qui ne se reconnaissent plus en lui.
A court ou moyen terme, Yoweri Museveni pourrait être confronté au défi des jeunes générations qui ne se reconnaissent plus en lui. - AFP.

La victoire de Yoweri Museveni, proclamé vainqueur de l’élection présidentielle en Ouganda avec 58,6 % des voix, n’a suscité ni joie ni surprise. En effet, ayant verrouillé les réseaux sociaux, perturbé internet, mis en place une commission électorale étroitement contrôlée et assigné à résidence son principal opposant, le chanteur Bobi Wine, le président ougandais, au pouvoir depuis 1986, n’a pris aucun risque. A court ou moyen terme, il pourrait cependant être confronté au défi des jeunes générations qui représentent 80 % de la population et ne se reconnaissent plus dans celui que les Américains considéraient autrefois comme le chef de file des « Young African Leaders » au même titre que le Rwandais Paul Kagame.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct