lesoirimmo

Monsieur G. disperse ses chefs-d’œuvre de bande dessinée

Grzegorz Rosinski, Thorgal tome 7, «L'enfant des étoiles», 1983, huile sur toile.
Grzegorz Rosinski, Thorgal tome 7, «L'enfant des étoiles», 1983, huile sur toile. - Grzegorz Rosinski.

Monsieur G. n’est pas le Docteur G. Il n’a pas de Chat et ne prescrit jamais de suppositoires hilarants. C’est un collectionneur masqué, avec un gros nez pour les planches originales, un demi-dieu sur le marché de l’art de la bande dessinée franco-belge. Jusqu’au 30 janvier, il expose les héros de sa collection, mise en vente à Paris, avenue Matignon, à la Huberty & Breyne Gallery.

Bédéphile à la fois éclectique et éclairé, Monsieur G. a tenté, au fil de quarante années, de rassembler des pièces emblématiques de l’histoire de la bande dessinée, sans privilégier un auteur ni une école en particulier. De l’âge d’or, il a retenu Hergé, Jijé, Franquin, Peyo, Morris, Macherot, Tillieux, Will ou Jacques Martin… Au rayon des classiques des années 1970, il a acheté des Schuiten, Yslaire, Tardi, Giraud-Moebius, Rosinski, Dany, Gotlib, Liberatore, Frank Pé… Au total, l’ensemble des chefs-d’œuvre est estimé à 1,5 million d’euros et 40 % ont été vendus dès l’ouverture de l’exposition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct