Coronavirus: un «passeport vaccinal»? L’UE planche sur un outil pour la médecine, pas (encore?) sur un sésame

L’idée d’un «passeport vaccination» permettant de voyager librement a d’abord été lancée par le Premier ministre grec, le conservateur Mitsotakis.
L’idée d’un «passeport vaccination» permettant de voyager librement a d’abord été lancée par le Premier ministre grec, le conservateur Mitsotakis. - Reuters.

Faut-il instaurer un « certificat de vaccination » contre le covid à l’échelle européenne ? Et, si oui, avec quels privilèges éventuellement à la clé ? La question, de l’avis quasi général, est « prématurée » – étant donné le faible pourcentage de la population déjà vaccinée. Il n’empêche : le débat s’immisce dans l’agenda européen. Il divise. Et suscite quantité de questions politiques, juridiques, éthiques.

L’affaire, parmi d’autres, a occupé lundi les ministres des Affaires européennes des pays de l’UE, convoqués par vidéoconférence pour un échange sur la coordination de la lutte contre la pandémie. C’était un tour de chauffe avant un sommet (virtuel aussi) des chefs d’Etat ou de gouvernement des Vingt-Sept, appelés une nouvelle fois à se pencher sur la question ce jeudi soir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct