Jean Pierre Müller : complexité du monde et polysémie humaine

Aux couches de voiles superposées répondent la complexité du monde et la polysémie humaine.
Aux couches de voiles superposées répondent la complexité du monde et la polysémie humaine. - Jean-Pierre Muller et les Drapiers

L’an dernier, Jean Pierre Müller inaugurait une installation permanente dans la rotonde de l’AfricaMuseum, en étroite collaboration avec Aimé Mpane. Si celle-ci fait actuellement l’objet d’une polémique houleuse, l’exposition des Drapiers à Liège permet fort heureusement d’explorer en profondeur, loin des commentaires acerbes sur un hypothétique révisionnisme, une œuvre complexe et subtile qui mêle peintures, dessins, sérigraphies et installations textiles. Quatre salles pour 24 œuvres récentes, encore jamais montrées : sous la houlette de Denise Biernaux, cette « fugue » s’inscrit dans le prolongement du « prélude » exposé à Londres chez FiveYears, en 2018, évoquant directement le compositeur liégeois César Franck et sa « Longue marche ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct