Affaire Karachi: une cour d’un autre temps pour le procès d’un ancien monde

François Léotard et Edouard Balladur à l’époque des faits.
François Léotard et Edouard Balladur à l’époque des faits. - AFP.

C’est un procès qui ne rajeunit pas. Une plongée dans le monde d’avant. Les accusés ont 91 et 78 ans. L’un a été Premier ministre de 1993 à 1995. L’autre était à l’époque son ministre de la Défense. Édouard Balladur et François Léotard comparaissent depuis ce mardi et pour trois semaines devant la Cour de Justice de la République, seule à même de juger les crimes et délits reprochés aux ministres dans l’exercice de leur fonction. Aminci, le cheveu blanc, Balladur est encore fringant et combatif. Et si on disait Léotard malade, le voilà pourtant présent, résolu même à se défendre seul, sans avocats. Les deux hommes répondent d’abus de biens sociaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct