Le combat au finish de «L’Equipe» pour se réinventer

Selon un journaliste au sein de la rédaction de «L’Equipe» depuis 25 ans, le titre souffre: depuis 2012, le personnel a encaissé 8 réorganisations et 4 plans sociaux.
Selon un journaliste au sein de la rédaction de «L’Equipe» depuis 25 ans, le titre souffre: depuis 2012, le personnel a encaissé 8 réorganisations et 4 plans sociaux. - AFP.

Un kiosque à journaux sans L’Equipe, c’est un peu comme un dimanche sans foot, une année paire sans Jeux olympiques ou Coupe du monde, un grand chelem sans Federer ou Milan sans Remo. Depuis le samedi 9 janvier, les rotatives de ce monument de la presse sportive sont pourtant bel et bien à l’arrêt. Onze jours de crise sociale d’une ampleur inédite opposant la direction (groupe Amaury) et la rédaction, dont le mouvement de grève massif est sans précédent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct