La cession de Brutélé à Enodia se précise

Un schéma de cession plus cohérent que par le passé.
Un schéma de cession plus cohérent que par le passé. - Sylvain Piraux.

Après plus de quinze ans de discussions à rebondissement, les deux partenaires présents derrière la marque Voo (Nethys, à Liège, et Brutélé, à Bruxelles et dans la région de Charleroi) sont prêts à s’accorder sur la cession de l’intercommunale Brutélé à une autre intercommunale, Enodia, la maison mère de Nethys.

Au terme d’un nouveau round de négociations, Brutélé et Enodia se sont entendus sur un projet d’accord. Selon des informations recueillies à plusieurs sources concordantes, les administrateurs d’Enodia ont déjà avalisé cet accord à une large majorité, vendredi dernier. Et il était sur la table d’un conseil d’administration de Brutélé qui devait se tenir ce mardi, durant la soirée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct