Pourquoi Mohamed Abrini est bien l’homme au chapeau

Mohamed Abrini © AFP
Mohamed Abrini © AFP

Abrini a livré les aveux attendus, mettant ainsi fin à la traque de l’homme au chapeau. Alors que son complice, Salah Abdeslam, reste muré dans le silence, Abrini, dont la cavale s’est achevée vendredi à Anderlecht, a ouvert les vannes lors de sa première audition. Devant les enquêteurs, il a confirmé ce que ces derniers subodoraient : qu’il est bien l’homme au chapeau, le troisième terroriste du commando qui a frappé à Zaventem.

C’est donc lui que l’on voit fuir à pied sur les images prises par les caméras de surveillance pour se rendre à Schaerbeek avant de disparaître des écrans. Qu’a-t-il fait de ses artifices destinés à masquer son identité ? Il affirme s’être débarrassé dans une poubelle de la veste claire qu’il portait ce jour-là. Quant à son chapeau, il l’aurait, toujours selon ses dires, revendu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct