Quand le dessin sort du cadre

Aimee Bender.
Aimee Bender. - Mark Miller.

Un rythme ternaire domine le nouveau roman d’Aimee Bender : Un papillon, un scarabée, une rose. « Trois visitations. Trois événements », note Francie quand elle y pense. Et elle ne fait que cela, y penser, dans un texte où la mémoire occupe une place essentielle, disputée par la crainte de tous les possibles auxquels elle doit faire face.

Le jour où la mère de Francie s’est démoli la main à coups de marteau, « parce que, a-t-elle ensuite expliqué au médecin qui l’a rapporté à ma tante, elle était persuadée que quelque chose rampait dans ses os et elle voulait voir ce que c’était », il a fallu l’interner. Ce n’était pas la première manifestation d’un dérèglement dont l’origine est peut-être à chercher dans le fait qu’elle a été, bébé, cognée contre une table. La séparation est inévitable. Francie, huit ans, est recueillie par sa tante Minnie qui, avec l’oncle Stan, semble soulagée de cet arrangement tant elle craignait un drame de plus grande ampleur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct