La campagne de vaccination dans les hôpitaux brisée dans son élan

Nouveau coup dur: Pfizer annonce une baisse des livraisons prévues pour la semaine prochaine.
Nouveau coup dur: Pfizer annonce une baisse des livraisons prévues pour la semaine prochaine. - Reuters.

Naviguer à vue. C’est ce que les autorités belges sont forcées de faire depuis début janvier pour mener la campagne de vaccination, faute de certitudes sur les quantités de vaccins qui leur seront livrées chaque semaine par Pfizer. Il y a cinq jours, l’entreprise annonçait une diminution de 40 % de ses livraisons pour cette semaine afin de pouvoir procéder à différents travaux (homologation de matériel, tests…) visant à augmenter les capacités de l’usine de Puurs. Un pourcentage important qui a évolué favorablement durant le week-end puisqu’au final, la Belgique ne devait plus faire une croix que sur 7.000 doses (sur 93.500).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct