Coronavirus: pourquoi la police inflige peu d’amendes aux passagers aériens

Coronavirus: pourquoi la police inflige peu d’amendes aux passagers aériens
Photo News.

Changement de ton chez les politiques. Alors que la semaine devrait se conclure sur un nouveau Comité de concertation en partie dédié aux mesures anti-covid pour les voyageurs, les différents ministres ont déjà annoncé la couleur. Vincent Van Quickenborne (Justice, Open-VLD) a demandé mardi que les personnes qui ne se font pas tester de retour d’une zone rouge se voient infliger une amende systématique. Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur CD&V, ou Georges Gilkinet, vice-Premier Ecolo, plaident tous pour resserrer la vis : « Il n’est plus temps de se déplacer pour des raisons de loisirs », a ainsi lancé le ministre de la Mobilité. Le conseil des ministres restreint va aussi débattre en Comité de concertation – normalement vendredi – d’un allongement de la quarantaine pour ceux qui reviennent de l’étranger.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct