Cyclisme: Wout van Aert peut dormir sur ses deux oreilles

PhotoNews
PhotoNews

Pour Wout van Aert, l’année Covid n’aura pas été l’annus horribilis ressentie par la majorité. Pour lui, ce fut plutôt en 2019 sur le macadam palois encombré par une barrière de sécurité mal placée. L’Anversois a traversé la pandémie dans son habit de lumière, le jaune de sa formation néerlandaise Jumbo-Visma avec une réussite fracassante, celle de la résurrection alors qu’on pouvait douter de son retour au meilleur niveau.

Ses performances en Italie (Strade, Milan-Sanremo), ses victoires au Tour malgré le travail colossal engagé et non abouti en faveur de Primoz Roglic, sa détermination sans faille avec l’équipe nationale (deux médailles d’argent) et son sprint un peu malheureux car trop tardif face à son concurrent (déjà) historique Mathieu van der Poel ont comblé son employeur bien au-delà de l’aspect comptable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct