Prix du livre: nuages sur la distribution

Prix du livre: nuages sur la distribution
Mathieu Golinvaux / Le Soir

L’éclaircie, d’abord, autour du prix unique du livre. Alors que la situation s’était quelque peu crispée en fin de semaine dernière entre le syndicat des librairies indépendantes francophones (SLF) et le distributeur Dilibel, filiale du groupe Hachette en Belgique, le dialogue a repris.

Pour rappel, depuis le début de l’année, le prix d’un livre doit désormais être similaire en France et en Belgique, pour tous les ouvrages publiés après le 1er janvier. Lequel prix s’entend hors TVA. Et c’est là que les choses se corsent puisque le taux de TVA appliqué en France (5,5   %) n’est pas le même qu’en Belgique, où il est de 6 %. Résultat : un mince écart de prix qui, par comparaison mettrait Soif d’Amélie Nothomb à 7,90 € à Lille, et 7,95 € à Tournai).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct