Joe Biden au défi de l’accord sur le nucléaire iranien

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken faisait partie de l’équipe qui a négocié l’accord de 2015 avec l’Iran.
Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken faisait partie de l’équipe qui a négocié l’accord de 2015 avec l’Iran. - Joshua Roberts/Reuters.

Décodage

Joe Biden a de nombreuses crises à régler. Mais à l’international, le nouveau président américain pointe trois urgences   : revenir dans l’accord de Paris sur le climat et dans l’OMS, ainsi que réintégrer l’accord sur le nucléaire iranien. Pour les deux premières, c’est chose faite dès le premier jour, en signant un morceau de papier (soyons de bons comptes, reste à mettre en place de nombreuses politiques climatiques). La troisième ne se contente pas d’un paraphe en bas d’un texte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct