Ces vieilles fake news qui exigent qu’on leur fasse la guerre

En 1943, des nationalistes flamands du VNV font le salut hitlérien, marquant sans ambiguité leur attachement au IIIe Reich.
En 1943, des nationalistes flamands du VNV font le salut hitlérien, marquant sans ambiguité leur attachement au IIIe Reich. - photonews

Tout est parti d’un article du Standaard dénonçant la présence de deux figures de proue de la collaboration avec l’occupant allemand dans une liste de personnalités historiques, dressée par le Parlement flamand à l’occasion de ses 50 ans.

August Borms fut condamné à mort en 1919 pour collaboration avec l’Occupant durant la Grande Guerre, sa peine étant commuée en détention à perpétuité. En 1946, il sera toutefois fusillé pour avoir pris cette fois le parti de l’Allemagne nazie. Quant à Staf De Clercq, il fut le leader du Vlaams Nationaal Verbond (VNV), un parti convaincu que Hitler permettrait à la Flandre de réaliser ses aspirations nationalistes. Il devait mourir d’un cancer en 1942.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct