Bozar: on mesure désormais l’étendue des dégâts

Depuis la plateforme de la rue Royale, on voit clairement les deux blocs techniques construits perpendiculairement à la toiture originale de Victor Horta. C’est dans le premier des deux que l’incendie a démarré lundi soir, se propageant ensuite par les gouttières au second bloc en arrière-plan. Aujourd’hui, des équipes continuent à bâcher l’immense toiture pour éviter de nouvelles infiltrations d’eau, dues cette fois à la pluie.
Depuis la plateforme de la rue Royale, on voit clairement les deux blocs techniques construits perpendiculairement à la toiture originale de Victor Horta. C’est dans le premier des deux que l’incendie a démarré lundi soir, se propageant ensuite par les gouttières au second bloc en arrière-plan. Aujourd’hui, des équipes continuent à bâcher l’immense toiture pour éviter de nouvelles infiltrations d’eau, dues cette fois à la pluie. - D.R.

En approchant de l’entrée de Bozar située du côté de la rue Royale, c’est l’odeur de brûlé qui frappe en premier. Une odeur âcre qui flotte dans l’air frais de ce vendredi ensoleillé où quelques journalistes se retrouvent pour une visite des lieux. Quatre jours après l’incendie survenu lundi soir, on peut à présent découvrir l’étendue des dégâts.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct