Coup d’envoi pour les enchères 5G

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet de loi et une série de cinq arrêtés royaux, qui vont permettre d’encadrer la mise aux enchères des droits de la 5G en Belgique, a annoncé le cabinet de la ministre Petra De Sutter, vice-Première en charge des télécoms. La mise aux enchères en tant que telle devrait avoir lieu « au plus tôt fin 2021 ou début 2022 », après avis du comité de concertation et passage des textes à la Chambre. Les textes définissent notamment le montant de base pour chacune des bandes de fréquences (les 2, 3, 4 et 5G), ainsi que les exigences techniques et l’obligation de couverture territoriale. Après un an, 70 % de la population devra avoir accès à la 5G, puis 99,5 % après deux ans et 99,8 % après six ans. Le montant total que devraient rapporter ces enchères est estimé à 800 millions d’euros. Il n’y a pas d’accord politique sur le partage de cet argent entre le Fédéral et les entités fédérées. A noter qu’il est toujours prévu de réserver une partie du spectre à un éventuel quatrième opérateur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct