Interdiction des voyages non essentiels: la Belgique doit se justifier auprès de l’Union européenne

Interdiction des voyages non essentiels: la Belgique doit se justifier auprès de l’Union européenne
Reuters

Un pays qui, comme la Belgique, va au-delà des recommandations de l’Union européenne en matière de restrictions sanitaires à la libre circulation doit fournir « une explication très claire sur le caractère proportionné, nécessaire et non-discriminatoire » des mesures concernées, a souligné lundi le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders.

Le gouvernement belge s’apprête à interdire, du 27 janvier au 1er mars prochain, les voyages à des fins récréatives ou touristiques depuis et vers la Belgique, afin de prévenir une potentielle recrudescence de l’épidémie en période de vacances de carnaval, alors que se répandent de nouveaux variants du coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct