lesoirimmo

Les cinq questions que pose la «banque de données sinistres» des assurances

Assuralia assure: c’est la fraude «organisée» qui est visée avec la mise en place de la base de données.
Assuralia assure: c’est la fraude «organisée» qui est visée avec la mise en place de la base de données. - Dominique DUCHESNES.

C’est un phénomène qui n’est pas indolore pour les compagnies d’assurances. Le secteur a fait ses calculs : aujourd’hui la fraude, rien pour l’assurance auto, lui coûterait 120 à 240 millions d’euros par an. Les assureurs ont donc décidé de s’armer d’un nouvel outil pour s’attaquer au problème. Une banque de données liées aux accidents de la route va être lancée dès début février. Toutes les informations sur nos accidents rassemblées dans un point central ? Quelques questions se posent.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct