Un virus, mais deux stratégies pour nos écoles

La propagation du virus par les jeunes inquiète la Flandre.
La propagation du virus par les jeunes inquiète la Flandre. - Belga

Une vingtaine d’écoles viennent de fermer leurs portes en raison de la propagation du virus, engendrant une gamme de réactions qui oscillent entre raison et émotion. Bekkevoort, Welkenraedt, Etterbeek… : autant de communes accueillant des établissements scolaires que les mesures anticovid n’ont pas suffi à préserver.

Ces derniers mois, le maintien coûte que coûte des cours dans l’enseignement obligatoire a tenu lieu de credo. Le premier confinement avait affecté toute une jeunesse. Il ne fallait pas rééditer l’expérience. Si l’on excepte l’allongement des vacances de Toussaint, l’école a tenu bon, quitte à contraindre une partie des adolescents à l’alternance entre présentiel et distanciel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct