Carte blanche: «Les aînés attendent aussi du gouvernement des actions concrètes pour le climat»

Carte blanche: «Les aînés attendent aussi du gouvernement des actions concrètes pour le climat»
Reuters

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaires d’Etat,

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l’année 2021.

L’accord du gouvernement fédéral de septembre et les résultats du sommet européen sont une source d’espoir. Nous apprécions particulièrement les objectifs climat fixés pour 2030, les principes du Green Deal, ainsi que les conditions attachées aux financements européens. Il s’agit maintenant de passer des annonces aux actes et ce, de toute urgence.

Votre gouvernement a adopté des mesures courageuses et pris des décisions difficiles dans le cadre de la crise du Covid-19. Vous avez fait de la santé et de la solidarité des priorités et démontré votre capacité à obtenir des accords avec les entités fédérées.

Le changement climatique constitue le grand enjeu du siècle, au même titre que la biodiversité et le creusement des inégalités en Belgique et dans le monde. Or, « Il n’y a pas de vaccin contre la pauvreté, la faim, le changement climatique ou l’inégalité », écrivait récemment le Directeur Général de l’OMS.

Un défi pour toutes les générations

Nous souhaitons au gouvernement d’avoir la sagesse et le courage d’écouter les appels des scientifiques, d’entendre le cri des jeunes qui craignent pour leur avenir, et de susciter, comme pour la crise sanitaire, une mobilisation générale pour le climat. C’est dans l’action vers un objectif commun que nous retrouverons tous, jeunes et vieux, l’optimisme et l’espoir d’un avenir meilleur.

Nous, grands-parents, membres de cette équipe de 11 millions de Belges que vous avez su mobiliser contre le coronavirus, sommes prêts à contribuer à ce défi. Les plus de 55 ans sont aujourd’hui 3,7 millions. Avec leurs compétences et leur expérience, ils constituent une force économique considérable qui doit être mobilisée pour une transition climatique socialement juste : personne ne peut être abandonné au bord du chemin !

Cinq propositions

Nous grands-parents, vous proposons les pistes suivantes :

1. Assurer la transparence climatique du secteur financier, afin de nous permettre en tant qu’épargnants d’opérer en connaissance de cause des choix favorables au climat.

2. Adapter la fiscalité pour orienter résolument l’économie vers le développement durable (taxe carbone notamment), en préservant pour les personnes à faible revenu l’accès à des services compatibles avec le développement durable (mobilité, énergie, soins de santé). Seuls les instruments d’épargne et d’investissement orientés développement durable doivent être avantagés fiscalement.

3. Faire tomber le tabou d’une baisse de la consommation d’énergie dans le pays. La meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée, et donc pas produite. Un plan de diminution de la consommation globale d’énergie doit être mis en chantier sans délai. L’isolation et la rénovation des bâtiments doivent être progressivement imposées, et cela avec une attention particulière pour les personnes à faible revenu. Les propriétaires d’habitations mises en location doivent être stimulés voire obligés d’isoler leurs biens afin de diminuer la consommation d’énergie de leurs locataires.

4. Faciliter la mobilité multimodale pour l’ensemble de la population. Nous, grands-parents, comme beaucoup de jeunes, nous nous engageons à réduire l’usage de la voiture. Cela ne sera possible que si suffisamment d’alternatives confortables sont offertes.

5. Verdir et démocratiser la digitalisation de l’économie et de la vie sociale au moyen d’évaluations contradictoires et publiques (sur l’introduction de la 5G notamment), afin de mieux prendre en compte l’empreinte carbone des innovations et de combattre la fracture numérique.

En conclusion, nous souhaitons qu’à la COP 26, le gouvernement puisse faire état de réalisations concrètes et défendre des positions qui nous rendent fiers de notre pays.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches