Affaire Grégory: la justice accepte de nouvelles expertises ADN

Affaire Grégory: la justice accepte de nouvelles expertises ADN
AFP

La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Dijon a accepté « la quasi-totalité » des demandes de nouvelles expertises, notamment en recherche d’ADN de parentèle, dans l’enquête sur l’assassinat du petit Grégory Villemin en 1984, a indiqué mercredi un avocat des parents de Grégory.

« La cour d’appel a fait droit à la quasi-totalité des demandes de nouvelles recherches, notamment en matière de parentèle », a indiqué Me François Saint-Pierre, un des avocats du couple Villemin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct