Le retour des «mains invisibles» dans l’affaire Nethys

Stéphane Moreau restera pour l’instant en prison, contrairement aux autres protagonistes du dossier.
Stéphane Moreau restera pour l’instant en prison, contrairement aux autres protagonistes du dossier. - Belga.

La formule est de Pierre Meyers, ex-président de Nethys. Interviewé par Le Soir en septembre 2019, lorsque les premières révélations tombent autour des ventes secrètes de certaines filiales, l’homme assure ne pas avoir agi seul. « Nous avons tenu informés des progrès les principaux responsables politiques concernés », lâchait Pierre Meyers à l’époque. Sans citer de nom, il se limitera à un surnom : « On les appelle dans notre jargon les mains invisibles ». Avant de prendre une décision majeure, certaines figures politiques liégeoises en connaissaient « les grandes orientations, et même plus que cela », dixit l’homme aujourd’hui inculpé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct