Diego Aquilina, ex-CEO d’Integrale, inculpé à son tour et laissé en liberté

Diego Aquilina.
Diego Aquilina. - Dominique Duchesnes.

Suspecté d’avoir été un des metteurs en scène de l’octroi, entre mai 2018 et mai 2019, de plus de 15 millions d’indemnités, bonus, primes aux ex-managers de Nethys – Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer –, Diego Aquilina, l’ancien CEO de l’assureur Integrale, filiale de Nethys, vient à son tour d’être inculpé d’abus de biens sociaux et de détournement par une personne exerçant une fonction publique. Il a été laissé en liberté sous conditions, confirme le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer.

Diego Aquilina ne s’était pas oublié au passage, se réservant près de 4 millions d’euros afin de compenser l’entrée en vigueur du décret gouvernance qui allait limiter sa rémunération à près de 250.000 euros – alors qu’il en gagnait 923.000.

Après François Fornieri, Pierre Meyers, Jacques Tison, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer, Diego Aquilina est donc le septième inculpé dans le dossier Nethys.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct