L’Europe réclame les vaccins produits par AstraZeneca au Royaume-Uni

Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé : un «engagement contraignant».
Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé : un «engagement contraignant». - epa

Le torchon brûle entre la Commission européenne et le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca depuis que ce dernier a avoué vendredi son incapacité à pouvoir livrer les doses de vaccin prévues suite à des problèmes de rendement dans une usine belge. L’interview de son CEO, Pascal Soriot, publiée ce mercredi dans plusieurs journaux du réseau européen Léna (dont Le Soir) n’a fait que tendre un peu plus ces relations. Il y indiquait qu’AstraZeneca n’avait aucun engagement contractuel pour fournir un nombre déterminé de doses. « Nous ne sommes pas engagés vis-à-vis de l’Europe. Nous avons juste dit que nous allions faire nos meilleurs efforts (clause de best efforts). Nous l’avons dit parce que l’Europe voulait être approvisionné plus ou moins en même temps que le Royaume-Uni, bien que le contrat avec elle ait été signé trois mois plus tard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct