Maroc: la justice décide de relâcher deux hommes condamnés pour homosexualité

La justice marocaine a décidé de remettre en liberté deux hommes condamnés pour homosexualité à l’issue de procès qui se sont tenus sur fond de polémique dans un pays où l’homosexualité est considérée comme un délit et passible de prison.

Deux militantes françaises des Femen ont par ailleurs été interpellées puis expulsées du Maroc pour avoir protesté contre la pénalisation de l’homosexualité devant le tribunal de la ville de Beni Mellal (centre) qui jugeait l’affaire. Les faits jugés remontent au 9 mars lorsque plusieurs jeunes gens avaient fait irruption dans un appartement de Beni Mellal et agressé deux homosexuels, dont l’un a été arrêté le jour même et le second le 25 mars, de même que leurs agresseurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct