Panama Papers: le groupe CMI admet avoir recouru à des sociétés offshore

Laurent Levaux © Belga
Laurent Levaux © Belga -

Cockerill Maintenance & Ingénierie (CMI) est un des fleurons de l’industrie wallonne et un grand fournisseur d’équipement militaire : avec ses 4.500 employés et ouvriers, son chiffre d’affaires qui a frôlé le milliard d’euros en 2014, ses filiales dans le monde entier, cette ancienne filiale mécanique de Cockerill puis d’Usinor a été reprise en 2002 par deux cadres d’Usinor, Bernard Serin - qui en est toujours le patron - et Pierre Meyers, retraité depuis peu.

Né en 1950 à Montpellier, ingénieur, passionné par le vin (il possède un domaine vinicole) autant que par le football (il a investi dans le FC Metz), ce spécialiste de la sidérurgie est arrivé à Liège en 1999 pour diriger Cockerill Sambre, alors propriété du groupe Usinor.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct