lesoirimmo

Sven Vanthourenhout avant les Mondiaux de cyclo-cross: «Un parcours favorable à Wout van Aert»

photo news
photo news

Un championnat du monde dans son pays constitue généralement un avantage moral et une fête. Ici, Ostende rime avec protocoles, règles sanitaires et absence de public.

C’est dommage, triste. On attendait une semaine festive, avec 30.000 personnes tous les jours… Vivre un tel événement et y contribuer motive, là on en sera privé. Pour les coureurs, le travail et la préparation ne sont pas optimaux non plus. Et le plus regrettable reste l’absence de public. Tout le monde y perd : coureurs, organisateurs, fédérations…

Malgré tout, mieux valait un championnat confiné qu’une annulation…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct