lesoirimmo

Royaume-Uni: la Reine et son héritier préservent leurs privilèges fonciers ancestraux

Le petit port des îles Scilly: le prince Charles refuse de renégocier le bail en invoquant la nécessité de protéger l’environnement.
Le petit port des îles Scilly: le prince Charles refuse de renégocier le bail en invoquant la nécessité de protéger l’environnement. - Reuters

Alan et Glen Davies sont en colère. En 1993, les deux retraités ont acheté une maison sur les îles Scilly au large des Cornouailles (sud-ouest de l’Angleterre). En vertu d’un système foncier hérité de l’époque féodale, le couple possède son logement jusqu’au terme du bail emphytéotique, soit 2060.

Résultat, faute d’obtenir un prolongement du bail du propriétaire du terrain, l’habitation est invendable. Or, les Davies n’ont pas les moyens de payer le coût de pareille rallonge, soit 10.000 livres (11.247 euros), exigé par le « freeholder » qui possède non seulement le sol mais aussi les murs de la demeure et doit récupérer la totale jouissance à la fin du contrat. Et ce dernier n’est autre que le duc de Cornouailles, alias le prince Charles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct