Norvège: Olavsvern, un parfum de guerre froide

Officiellement, la forteresse est à la disposition des alliés de l’Otan pour leurs grandes manœuvres et autres besoins logistiques.
Officiellement, la forteresse est à la disposition des alliés de l’Otan pour leurs grandes manœuvres et autres besoins logistiques. - AFP.

Juste à l’entrée de l’étroit Ramfjord, au sud de la ville norvégienne de Tromsø, une déviation permet de contourner une colline aplanie à l’ère glaciaire derrière laquelle se cache l’ancienne base navale d’Olavsvern. De l’extérieur, elle ressemble à n’importe quel port en eau profonde, avec son quai, ses hangars, un large bâtiment de trois étages pour abriter marins et employés. Mais son véritable secret, il est dans la montagne, au bout d’un tunnel de 900 mètres : « On arrive alors dans une véritable ville souterraine de 25.000 mètres carrés, avec ses entrepôts de munitions, ses ateliers, sa propre centrale électrique, et surtout une cale sèche capable d’accueillir six sous-marins en même temps, le tout protégé par 300 mètres de roche. Tous ceux qui visitent cet endroit pour la première fois ont la même impression », révèle Vidar Hole dont l’entreprise, Wilnor, vient de prendre le contrôle de ce lieu unique. « Celle de se retrouver dans un James Bond des années soixante ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct