Magritte 2021: «Le cinéma est face à un monstrueux point d’interrogation»

Il y a un an, c’était l’insouciance, les Magritte fêtaient leur dix ans devant un parterre de choix. Patrick Quinet (à droite) y accueillait Monica Bellucci en invitée d’honneur et Pascal Duquenne en président de cette 10e cérémonie.
Il y a un an, c’était l’insouciance, les Magritte fêtaient leur dix ans devant un parterre de choix. Patrick Quinet (à droite) y accueillait Monica Bellucci en invitée d’honneur et Pascal Duquenne en président de cette 10e cérémonie. - D.R.

Hier, je suis passé devant le Mont-des-Arts… C’était vide. Il y a des barrières Nadar pour ne pas descendre ces belles marches qu’on utilise chaque année. Ça fait un coup de savoir qu’il n’y aura rien, qu’on ne va pas se retrouver. A la fois, je suis très content d’avoir pris la décision de supprimer l’édition 2021 des Magritte dès l’automne dernier, ce qui a permis de bien préparer cette collaboration avec la RTBF. Mais en arrivant près de la date, c’est dur émotionnellement. La situation de beaucoup dans le secteur n’est pas idéale. On ne sait pas comment va être l’avenir. L’ambiance n’est pas très gaie. On est triste et ce que fait la RTBF pendant une semaine est là pour compenser ce malaise ambiant dans lequel on est », nous raconte Patrick Quinet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct