Le dernier voyage de Michel Le Bris, fondateur du festival «Etonnants voyageurs»

Le dernier voyage de Michel Le Bris, fondateur du festival «Etonnants voyageurs»
D.R.

Michel Le Bris semblait infatigable et, donc, inusable. Il a manqué de peu son 77e anniversaire, qu’il aurait dû fêter ce 1er février avec, on l’imagine aisément, des projets plein la tête.

Car ce Breton curieux du monde, et surtout de littérature, a vécu plusieurs vies. Toutes étaient la sienne, partagée avec une générosité sans bornes comme le prouvait encore la dimension de son dernier (et formidable) roman paru en 2017, Kong, plus de 900 pages.

Ecrivain, donc, à travers un certain nombre de livres portés par une frénésie d’ailleurs, depuis L’homme aux semelles de vent en 1977 qui concluait, pour un nouveau départ, une jeunesse déjà boulimique au cours de laquelle il fut critique de jazz et de littérature, aux débuts de Libération ou du Magazine littéraire, ainsi que jeté en prison pour les positions politiques radicales de La cause du peuple, qu’il dirigeait.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct