Plus d’une commune sur quatre a un site web mal sécurisé

Trop de sites de services publics locaux sont mal sécurisés. Mais pour l'internaute, le risque est limité.
Trop de sites de services publics locaux sont mal sécurisés. Mais pour l'internaute, le risque est limité. - D.R.

Plus d’un site web belge sur cinq est mal sécurisé. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par BDO, un cabinet de conseil international. Plus de 15.000 sites ont été évalués par BDO selon différents critères.

De façon assez surprenante, selon cette enquête, ce sont les sites des pouvoirs publics locaux qui sont les moins bien lotis puisque 28 % des pages web des administrations communales et des zones de police locales ont échoué à un ou plusieurs stress-tests de BDO.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct