Coronavirus - Ryanair prévoit la pire perte annuelle de son histoire

Le transporteur irlandais à bas coûts rappelle dans un communiqué publié lundi qu'il avait réalisé un bénéfice net de 88 millions d'euros au troisième trimestre de son exercice précédent.

Le groupe a une nouvelle fois souffert, comme l'ensemble du secteur, des restrictions de déplacement mises en place pour enrayer la propagation du virus et de ses nouveaux variants.

Son chiffre d'affaires trimestriel a plongé de 82% à 340 millions d'euros. Il n'a transporté que 8,1 millions de passagers, soit une dégringolade de 78% sur un an.

"Nous espérions que les choses continuent de s'améliorer au troisième trimestre mais, la semaine avant Noël, l'émergence des variants britannique et sud-africain a conduit à de sévères restrictions", explique Michael O'Leary, directeur général du groupe dans une vidéo sur le site internet de Ryanair.

Le transporteur estime que les confinements et les tests demandés avant de voler vont plomber le trafic jusqu'à Pâques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct