La Chine lance son marché du carbone, appelé à devenir le plus important au monde

Ce système chinois d'échanges de quotas d'émissions est entré en vigueur lundi, selon l'agence de presse officielle Chine Nouvelle.

Il autorise pour la première fois les autorités provinciales à fixer des quotas pour les centrales thermiques et permet aux entreprises énergétiques de s'échanger des droits de polluer.

L'objectif de ce programme qui devait être initialement lancé en 2017, est de faire baisser les émissions polluantes en les rendant plus coûteuses pour les sociétés qui les génèrent.

Compte tenu de la taille de l'économie chinoise, ce système devrait détrôner celui mis en place en 2005 dans l'Union européenne pour devenir au niveau mondial le premier système d'échanges de quotas d'émissions (ou ETS selon les initiales tirées de l'anglais).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct