Coup de balai annoncé dans les institutions culturelles fédérales

Depuis bientôt dix ans, le mandat de Karel Vinck, 82 ans, est éternellement prolongé. Ne faudrait-il pas (au minimum) le renouveler?
Depuis bientôt dix ans, le mandat de Karel Vinck, 82 ans, est éternellement prolongé. Ne faudrait-il pas (au minimum) le renouveler? - Belga.

En septembre 2006, sous le gouvernement Verhofstadt II, le Moniteur belge remarque sans tendresse que « M. Karel Vinck, membre du conseil d’administration du Théâtre royal de la Monnaie, a atteint la limite d’âge en date du 19 septembre 2005 ». Cet homme-monument, ancien directeur général des chemins de fer belges, d’Eternit et de Bekaert, venait alors d’atteindre 67 ans (68 lorsque le Moniteur s’en avise). Pour autant, va-t-on invoquer cette broutille pour l’empêcher de siéger au conseil d’administration de la Monnaie ?

Non : « Considérant que M. Karel Vinck possède l’expérience pour continuer à exercer son mandat, (le Moniteur belge nous informe que) le mandat de M. Karel Vinck, est prolongé pour une deuxième période d’un an, prenant cours le 19 septembre 2006. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct