Le vrai ou faux: pourra-t-on choisir son vaccin contre le coronavirus?

Le vrai ou faux: pourra-t-on choisir son vaccin contre le coronavirus?
REUTERS.

L’approbation par les autorités régulatrices européennes, ce vendredi, du vaccin à vecteur viral d’AstraZeneca, est avant tout une bonne nouvelle : l’arrivée imminente de ce troisième vaccin va permettre de vacciner un plus grand nombre de personnes dans un contexte de « pénurie », où les firmes peinent à honorer le carnet de commandes à heure et à temps. Plusieurs laboratoires ont annoncé ce lundi qu’ils accéléreront la cadence dans les prochaines semaines.

Ces livraisons poussives sont dues au fait que la production de vaccins est un processus complexe. Pour pouvoir planifier les schémas de vaccination (deux doses) en fonction de l’arrivée effective des commandes, les autorités belges ont insisté auprès des trois firmes productrices (Pfizer/BioNtech, Moderna et AstraZeneca) de les prévenir trois semaines à l’avance d’un éventuel retard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct