Trois femmes qui ont marqué la nouvelle génération

Trois femmes qui ont marqué la nouvelle génération

Les printemps arabes ont suscité l’émergence de nombreuses grandes figures féminines et féministes. En Egypte, au Yémen ou encore en Arabie saoudite, elles ont souvent payé cher leur combat.

L’Egyptienne Sarah Hegazi, morte après avoir été torturée

Cette militante LGBT égyptienne s’est donné la mort lors de son exil au Canada. Emprisonnée pour avoir brandi un drapeau arc-en-ciel lors d’un concert au Caire en 2017, elle ne s’est jamais remise de la torture dont elle a été victime : elle a été frappée, soumise à de l’isolement strict et ainsi qu’à des chocs électriques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct