La City voit l’avenir post-Brexit en rose

Le chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, se montre plutôt optimiste pour l’avenir d’un Royaume-Uni séparé de l’Union européenne.
Le chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, se montre plutôt optimiste pour l’avenir d’un Royaume-Uni séparé de l’Union européenne. - Reuters

Si les nouveaux gratte-ciel de la City pouvaient courber le dos et rentrer les épaules, le centre de la première place financière européenne, voire mondiale, devrait ressembler ces jours-ci à un cortège funèbre. Un mois après la sortie définitive du Royaume-Uni de l’Union européenne, l’extraordinaire effet négatif du Brexit sur les seigneurs de l’argent se fait d’autant plus ressentir que la pandémie et l’enracinement du télétravail ont vidé les bureaux du « Square mille ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct