Casse-tête immobilier autour du village olympique à Tokyo

Casse-tête immobilier autour du village olympique à Tokyo

Les installations, conçues pour accueillir plus de 10.000 sportifs et officiels au village olympique, doivent être converties après les Jeux en milliers d’appartements avec vue imprenable sur la capitale japonaise, dont certains étaient évalués à 170 millions de yens (1,34 million d’euros).

Environ 900 d’entre eux avaient déjà été vendus avant le report des Jeux de juillet 2020 à juillet 2021 en raison de la pandémie, obligeant les nouveaux propriétaires à retarder leur emménagement d’au moins un an.

Au total, 24 acheteurs ont sollicité l’arbitrage du Tribunal de première instance de Tokyo en demandant une indemnisation à 10 promoteurs immobiliers, parmi lesquels Mitsui Fudosan, sans fixer de montant.

«Nous avons demandé à engager des discussions, mais ils ont répondu que ce n’était pas nécessaire», a déclaré leur avocat, Hironobu Todoroki, à l’AFP.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct