Pertes abyssales pour les géants des hydrocarbures en 2020

Pertes abyssales pour les géants des hydrocarbures en 2020
AFP.

Les groupes pétroliers ont beau faire assaut de promesses de devenir à terme des « géants verts », à cette heure, ils n’en restent pas moins des groupes… pétroliers. Une réalité qui se traduit encore et toujours dans leurs résultats annuels, qui sont (ultra) dépendants des cours de l’or noir. Double illustration ce mardi avec l’américain ExxonMobil et le britannique BP. Le premier a annoncé une perte nette de 22,44 milliards de dollars en 2020, le second de 20,3 milliards de dollars, contre respectivement des bénéfices de 14,34 et 4 milliards un an plus tôt. Sans surprise donc, le plongeon des cours du brut engendré par la crise sanitaire explique ce résultat. « Notre secteur a été durement touché », a résumé Bernard Looney, directeur général de BP. « Le transport routier et aérien est en recul, tout comme la demande de pétrole, les prix et les marges ». « L’année qui vient de s’écouler a présenté les conditions de marché les plus difficiles qu’ExxonMobil ait jamais connues », a déclaré de son côté Darren W.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct