Trois ans pour démanteler les sites du HFB et de Chertal d'ArcelorMittal

Conformément à ses obligations légales liées à l'arrêt des activités sidérurgiques, en tant que propriétaire, ArcelorMittal Belgium a introduit auprès du fonctionnaire délégué de la Région wallonne les demandes de permis visant à procéder au démantèlement de son site de Chertal (180 hectares) et du Haut-Fourneau B d'Ougrée (34 hectares). Il s'agit de déconstruire les bâtiments industriels et leurs installations pour ensuite remettre les lieux en état. Les procédures en sont au stade de la consultation des diverses instances publiques concernées en vue d'accorder, ou non, le permis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct