Victimes d’agressions répétées, des enseignants se mettent à l’arrêt

Les agressions sont le plus souvent verbales ou écrites, mais il arrive de plus en plus souvent que des parents en viennent aux mains.
Les agressions sont le plus souvent verbales ou écrites, mais il arrive de plus en plus souvent que des parents en viennent aux mains. - Dominique Duchesnes.

Menace proférée par téléphone, poursuite jusqu’au domicile, insulte sur les réseaux sociaux. Les enseignants se disent de plus en plus victimes d’agressions de la part de parents d’élèves. Ce mardi, les écoles communales de Flémalle et Seraing ont stoppé toute activité pédagogique durant une heure. Une action menée conjointement par une cinquantaine d’établissements de l’arrondissement liégeois afin de dénoncer les récents événements.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct