Loi pandémie: vif débat dans les partis et dans la Vivaldi, où le MR crie casse-cou!

Pour le président du MR Georges-Louis Bouchez, «il ne faut pas figer le dispositif global dans une grande loi pandémie».
Pour le président du MR Georges-Louis Bouchez, «il ne faut pas figer le dispositif global dans une grande loi pandémie». - Belga.

A suivre la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), il y aura tôt ou tard une loi pandémie : « Nous travaillons à la rédaction d’un projet de loi ». Objet : encadrer juridiquement les multiples facettes (sanitaire, sécuritaire) de la réaction politique face à de tels phénomènes, « qui se reproduiront malheureusement, au-delà du covid, soyons en sûrs », commente par ailleurs un ministre de la Vivaldi.

Espace

Bien. Reste à s’entendre en substance, et là, c’est moins clair. Le débat sera vif.

Il y a celles et ceux qui veulent promouvoir un cadre juridique solide permettant surtout aux politiques d’agir vite et fort, et en unité de commandement, à l’avenir au cas où.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct