Face au covid, la scène hausse le son

De la scène au studio: Eline Schumacher enregistre «La Bombe Humaine».
De la scène au studio: Eline Schumacher enregistre «La Bombe Humaine». - Andrea Messana

C’est beau une idylle qui renaît. Celle entre le théâtre et la radio semble taillée pour ce refrain de Jeanne Moreau : « On s’est connu, on s’est reconnu, On s’est perdu de vue, on s’est r’perdu d’vue. On s’est retrouvé (…) Pourquoi se séparer ? » Dès son apparition, la radio s’est imposée comme un outil essentiel de diffusion du théâtre. Jusque dans les années 70, les « dramatiques radio » trouvaient une place de choix dans les programmations. Certaines d’entre elles, comme La Guerre des Mondes d’Orson Welles en 1938, sont même devenues des légendes. Puis, petit à petit, chacun pour soi est reparti. Dans l’tourbillon de la vie. La télé a largement détourné l’attention et, dans les années 90, il n’y avait guère plus que France Culture pour croire à la fiction audio.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct